Tel. +41 22 705 11 60

Info-patientes

Les tests prénataux

Il est normal d’être préoccupé par les tests prénataux. Afin de soulager les inquiétudes que vous pourriez avoir, il est important que vous compreniez quels sont ces tests, pourquoi nous les faisons et ce que les résultats peuvent signifier. Vous avez le choix de faire ou de refuser ces tests, mais il est important de vous rappeler qu’ils ont été conçus pour vous assurer que votre futur bébé ait les meilleures chances de naître en bonne santé.

Qu’est-ce qu’un test de dépistage ?

Un test de dépistage permet de déterminer le risque que votre bébé ait une pathologie comme le spina bifida ou la trisomie 21. Les tests recherchent des marqueurs de certaines anomalies, comme un niveau particulièrement élevé ou bas d’une substance chimique telle l’alpha-foetoprotéine (détection d’un spina bifida) ou des caractéristiques physiques comme une clarté nucale augmentée (que l’on observe lors de l’échographie du 1er trimestre pour détecter une possible trisomie 21). On classe les résultats des tests de dépistage sous la forme d’une probabilité (par exemple 1/1000 veut dire une chance sur 1000 que votre fœtus ait le problème recherché). Avec un risque de 1/250 : s’il y a 1 chance sur 250 que votre bébé souffre d’une trisomie 21, cela veut aussi dire qu’il existe 249 chances sur 250 pour que votre bébé soit en parfaite santé !

Pour la trisomie 21, lorsque votre risque est supérieur à 1/300 (ce qui arrive à 5% des patientes), nous vous proposons en Suisse d’effectuer un test diagnostic (choriocentèse ou amniocentèse). En France, le seuil est de 1/250.

Pour le dépistage du spina bifida, lorsque l’alpha-foeto protéine est supérieure à 2,5MoM, une échographie sera réalisée afin de bien visualiser le cerveau et la colonne vertébrale de votre bébé.

Qu’est-ce qu’un test diagnostic ?

Si vous avez effectué un test de dépistage dont le résultat indique un risque élevé ou si vous avez des antécédents familiaux de maladie comme la mucoviscidose ou la drépanocytose, il se peut que l’on vous propose d’effectuer des tests diagnostics pour répondre clairement par oui par non si une maladie particulière affecte votre futur bébé. Ces tests impliquent que l’on analyse les chromosomes ou l’ADN des cellules de votre bébé. Ces cellules sont prélevées soit du placenta (choriocentèse), soit du liquide amniotique (amniocentèse). Ces tests étant invasifs, ils impliquent un léger risque de fausse-couche (environ 0,5 à 1%), alors qu’un test de dépistage ne comporte aucun risque de fausse couche.

Un test diagnostic vous donne une certitude, un test de dépistage une probabilité.